La Panne

LA PANNE 

Texte : Friedrich Dürrenmat
Mise en scène : Jean-Yves Ruf
Jeu : Maurice Aufair, Michel Cassagne, Bruno Dani, Roland Sassi, Roland Vouilloz
Coproduction : Théâtre Vidy-Lausanne, Chat Borgne Théâtre

Un homme, Alfredo Traps, voyage pour son travail dans sa voiture neuve. Il vient de monter en grade au sein de son entreprise de textile, il est dans sa vie sur une pente ascendante, il est heureux, marié, infidèle sans excès.
Le moteur de son nouveau véhicule a des ratés, puis s’arrête. Alfredo Traps marche jusqu’au prochain village, organise la réparation de sa voiture, et cherche un hôtel. La seule auberge est complète, mais on lui indique l’adresse d’un retraité qui a une chambre. Il s’y rend, la chambre est libre et gratuite. Il ne peut refuser l’invitation à manger.

Il se retrouve alors dans une soirée étrange, en compagnie de son hôte, ancien juge et trois autres invités, un ancien procureur, un ancien avocat, un ancien bourreau. Tous ont autour de 80 ans, se réunissent régulièrement et organisent des procès fictifs. On propose à l’invité de jouer le rôle de l’accusé. Il accepte, trouvant ce jeu fort distrayant. Tout se passe à table. Le procès est rythmé par les nombreux plats et arrosés de bouteilles.

Alfredo Traps s’amuse beaucoup et profite pleinement de cette soirée inattendue. Les quatre vieux sont insatiables, mangent et boivent tant et plus, mènent les débats sans mollir, traquent les moindres méandres des imprudentes confidences de Traps. L’avocat tente de le prévenir, mais il est trop tard, le procureur a assez d’éléments pour construire son acte d’accusation. Traps, troublé, découvre peu à peu son propre parcours sous un angle qu’il n’avait jamais envisagé, ou qu’il s’était toujours refusé à envisager.

Création : 28 mai 2010 au Théâtre Vidy-Lausanne.

Document à télécharger :