Jachère

JACHÈRE 

« De certains hommes on dit qu’ils sont perdus. Perditos. Ils sont comme des trous d’acide dans la vie sociale accoutumée. » (Pascal Quignard, in « Les Ombres errantes »)

J’ai le désir de renouer avec une des voies de travail de la compagnie, ou plus précisément la voie de travail qui fut à l’origine de Chat Borgne Théâtre, c’est à dire la constitution d’une écriture de plateau, où le texte n’est pas premier, mais se constitue au fil des répétitions, et prend une valeur aussi musicale que narrative. C’est le fil de Savent-ils souffrir ?Chaux Vive, Erwan et les oiseaux ou Silures.

Jachère. Etre mis en jachère, à l’abandon. Devenir improductif. Etre laissé à la marge.
Jachère s’enchâsserait dans un lieu public, un débit de boissons. Disons que ce serait le troisième volet de la trilogie des bars, après Chaux Vive etSilures.

Jean-Yves Ruf

Documents à télécharger :