Cosi Fan Tutte

Opera en deux actes de Wolfgang Amadeus Mozart
Livret de Lorenzo Da Ponte
Mise en scène de Jean-Yves Ruf
Avec les solistes et pianistes-chefs de Chant de l’Atelier lyrique

La musique de Wolfgang Amadeus Mozart et le livret de Da Ponte composent cet ambitieux opéra construit autour d’un thème beaucoup plus complexe, riche et perturbant que le titre ne pourrait le faire croire, thème qui offre aux chanteurs des possibilités multiples dans l’exploration des jeux du désir.

Car ici, en dépassant les lieux communs sur l’inconstance féminine, il s’agit bien de parler du désir et non de la tromperie amoureuse. En effet qui trompe qui ? Qui est infidèle ? Les deux femmes par nature infidèles ou les deux hommes qui, au nom de l’honneur, trompent leur fiancée et leur ami ? Tout échappe dans ce canevas d’aventures qui fait surgir le caractère libre, impertinent et insaisissable du désir, celui qui peut bouleverser les plans les plus sagement conçus.

La lecture machiste de l’oeuvre apparaît vite simpliste puisque tous les protagonistes sont, tour à tour, victimes de leurs propres machinations et de leur propre perversité. Et si ce sont les hommes qui initient l’intrigue, ils sont vite dépassés par les femmes qui vont la conduire, assumant la quasi « animalité » de leur désir, avec une grande intelligence et une force étonnante. Don Alfonso est à la fois le maître chimiste et le grand metteur en scène de cette expérience dangereuse et jubilatoire où les jeux du mensonge et du déguisement se concluent sans vainqueur ni vaincu, mais en laissant un trouble amer pour tous ceux qui se sont brûlés aux jeux de l’amour, du désir et des faux-semblants. Les couples se reforment à l’identique… ils ont vieilli et perdu leur naïveté et leur croyance en l’amour et en la fidélité.

Dans une scénographie d’une belle esthétique labyrinthique, mouvante et légère, la riche et énergique partition mozartienne d’une oeuvre sensuelle et troublante sera adaptée pour un ensemble composé d’un quatuor à cordes, d’un clavecin et d’un piano et sera interprétée par les jeunes chanteurs de l’Atelier Lyrique de l’Opéra de Paris.

Télécharger le dossier de présentation